pictoBudget primitif 2017 - L'opposition socialiste vote contre le budget de Benoist Apparu
Budget primitif 2017 - L'opposition socialiste vote contre le budget de Benoist Apparu

"Monsieur le Maire,

Cher-e-s collègues,

Des efforts importants, et je n’ai pas peur de le dire,  ont été réalisés, pour corriger les dérives financières passées, vous avez serré les boulons et nous aurions fait la même chose, différemment mais avec le même objectif : dégager  des marges de manœuvre pour investir.

Ainsi, à la lecture du BP, nous constatons de fortes diminutions dans les charges à caractère général ou les autres charges de prestations courantes.  Mais jusqu’où pensez-vous aller sans remettre en cause le fonctionnement et la qualité des services proposés à nos concitoyens ?

D’autant que dans le même temps vous avez contenu les dépenses de personnel, ce qui signifie en caricaturant à peine des départs non renouvelés, autrement dit des services avec moins de moyens et moins d’agents d’où des difficultés supplémentaires pour nos agents municipaux à assumer leurs missions.

Là où vous pointez régulièrement du doigt la baisse des dotations de l’Etat, alors même que votre candidat à la présidentielle promet de baisser durablement ces mêmes dotations… Nos dotations présentent une très légère diminution, ainsi dans notre budget de fonctionnement la DGF est passée de 31,78% en 2012 à 29,21% en 2015. Nous pouvons à ce titre nous satisfaire d’être l’une des rares villes de France de la même strate à ne pas avoir une DGF en forte diminution. Vous-même vous nous indiquez que nous touchons 398€/hab de DGF là où les villes de même strate ont 235€/hab.

Pourquoi sommes-nous préservés pour le moment des baisses des dotations ? Tout simplement car nous sommes une ville pauvre où les baisses de dotations sont compensées par l’Etat par le biais de la Dotation de Solidarité Urbaine.

Vous nous présentez un budget qui semble oublier de mettre l’accent sur l’humain, sur ces naufragés de la vie, celles et ceux qui pour des raisons diverses et variées ont connu un accident de vie et se retrouvent en décrochage  total avec les politiques publiques.

Châlons est une ville pauvre au regard du potentiel fiscal, mais aussi et surtout au regard du niveau de vie de nos administrés : 1501 € par mois contre 1629 € au niveau national, 19% de nos administrés vivent sous le seuil de pauvreté contre 13% en moyenne dans le Département de la Marne.

Monsieur le Maire, vous avez mis en place une politique de rigueur budgétaire qui permet petit à petit de désendetter la ville, nous vous demandons d’utiliser les excédents, ces marges de manœuvre, de deux manières :

  • Tout d’abord en soutenant les châlonnais les plus vulnérables, différentes actions pourraient être mises en place, je pense aux familles et à la gratuité des Nouvelles Activités Périscolaires, ou tout simplement de faire un geste sur la fiscalité ou en réduisant le taux de la taxe d’habitation ;
  • En investissant à hauteur de ce que vous prévoyez… pour rappel lors du BP 2015 était prévu près de 9M€ d’investissement pour seulement 5M € de réalisé. Parmi les 13M€ prévus combien seront effectivement réalisés ?

Enfin Monsieur le Maire, deux commentaires :

  • Le premier concerne le régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel (RIFSEP). Lors du rapport d’orientation budgétaire vous évoquiez à juste titre que tous les décrets n’étaient pas sortis (3 sur 8), rien ne nous empêche de mettre en place le dispositif pour les 5 filières de la fonction publique territoriale pour lesquelles les décrets sont sortis.
  • Suite à nos interventions lors du ROB, le PPI nous a été fourni, néanmoins, sauf erreur de ma part, je n’ai rien vu sur le programme d’accessibilité Ad’Ap.  Pour rappel l’Ad’AP est la mise en œuvre d’une stratégie de mise en accessibilité et consiste à présenter une programmation budgétaire. Cette programmation à l’avantage de suspendre les sanctions en cas de non-respect des règles d’accessibilité. Préférez-vous payer des pénalités ?

Monsieur le Maire, pour toutes ces raisons nous nous opposerons à votre budget 2017, tout en saluant les avancées permettant de dégager certaines marges de manœuvre. Encore faudrait-il qu’elles soient utilisées à bon escient.

Je vous remercie"

 

Rudy NAMUR 

 

Publié le