pictoPortrait de Rudy Namur

 

 

 Pacsé, un enfant
Contrôleur financier des centres de formation des apprentis (CFA)
Conseiller départemental du canton I de Châlons-en-Champagne
Président du Groupe socialiste et apparenté au Conseil municipal de Châlons-en-Champagne - Conseiller communautaire

Président de l'Union Départementale des Elus Socialistes et Républicains

Lieutenant de la réserve citoyenne de l’Armée de terre

 

 

Fiche d’identité
« Mon parcours est commun et semblable à celui de nombreux jeunes de ma génération, une jeunesse dynamique, volontaire et porteuse d’espoir en l’avenir. Mon engagement et mes choix politiques sont intrinsèquement liés à mon parcours personnel. Quant à la politique nationale de ces dernières années, elle n’a fait qu’accentuer ma motivation à vouloir changer la France.

Né à Epernay en 1980, et issu d’une famille de classe moyenne, j’ai vécu toute mon enfance dans le berceau du bassin marnais, à Châlons-en-Champagne, Recy et Epernay.

(ci-joint, photo de ma classe de maternelle à l'Ecole Lafontaine à Châlons)

En 2000, c’est à Reims, autre ville marnaise, que je pars faire mes études de droit où j’obtiens une Licence d’Administration Publique, une Maîtrise de Droit Public et un DESS Droit des Entreprises du Développement local.

En couple et papa d’un petit garçon, je travaille aujourd’hui au sein des services du Conseil Régional de Champagne-Ardenne en qualité de contrôleur financier des Centres de Formation des Apprentis (C.F.A.).

Mes études universitaires m’ont ainsi permis de prendre conscience de l’importance des notions de droit, de justice et d’égalité qui façonnent notre société.
C’est dans cette perspective que je me suis très tôt engagé dans des organismes de jeunesse, organismes syndicaux dans un premier temps (U.N.E.F.), puis politiques (M.J.S. – Mouvement des Jeunes Socialistes).
L’envie d’agir pour améliorer la vie de tous, mon investissement quotidien au service de l’intérêt général, mes valeurs républicaines, de laïcité, de justice sociale et de solidarité, remontent à mon plus jeune âge. Mon grand-père, résistant, défendait ces valeurs ; aujourd’hui je veux les protéger et les servir au quotidien !
Conseiller municipal de Châlons-en-Champagne depuis septembre 2010, je suis élu Conseiller général de la Marne en mars 2011 en remportant le canton II de Châlons-en-Champagne. Cette élection a accentué ma volonté d’aller toujours de l’avant et surtout, de faire de notre République une République socialement plus juste...


Je suis aujourd’hui un élu de terrain mais également un homme de dossiers. Proche des réalités et des difficultés qui touchent ou peuvent toucher chacun d’entre nous, j’apporte l’expertise et le soutien nécessaires aux élus locaux, aux associations ainsi qu’aux administrés. Je suis en effet intimement convaincu que l’action politique, lorsqu’elle est au service du bien commun, a le pouvoir d’améliorer notre quotidien.

Candidat sur la 4ème circonscription de la Marne lors des élections législatives de 2012, je réalise un score très encourageant (47.51%) alors même que les principales communes me portaient en tête (54,48% à Chalons, 69% à Reims) ; ce résultat a renforcé ma détermination et ma motivation pour rendre notre société plus juste. Je suis en effet intimement convaincu que l’action politique, lorsqu’elle est au service du bien commun, a le pouvoir d’améliorer notre quotidien.

Désigné candidat tête de liste socialiste pour les municipales 2014, dans un contexte politique et économique très compliqué, la liste que je conduis réalise le score de 34,41% contre 46,48% pour Benoist APPARU.

 

Nous respectons bien sûr le vote des Châlonnais, qui ont choisi majoritairement dimanche dernier la liste conduite par Benoist Apparu. Nous adressons nos vœux de réussite au nouveau maire, à ses adjoints et à la majorité, pour que cette nouvelle mandature fasse avancer notre ville et enrayer la spirale du déclin dans laquelle nous nous trouvons.

A l'issue du premier Conseil municipal de la mandature Carole JOUSSIER, Alain GOZE, Karine LE LURON et Philippe COMBY m'ont choisi pour les représenter en tant que Président du groupe. De son côté Dominique VATEL a voulu son autonomie avec Marylin HOMON-RUER.