pictoDébat d'orientations budgétaires - Conseil départemental de la Marne
Débat d'orientations budgétaires - Conseil départemental de la Marne

Lors du débat d'orientations budgétaires du Conseil départemental de la Marne, Dominique LEVEQUE, Président du groupe La Marne Demain (groupe socialiste, écologistes et républicains) a exprimé notre point vue sur le budget préparé par le Président du Conseil Départemental.

"Je voudrais en premier lieu remercier les services  du Département pour la qualité des documents fournis et leur exhaustivité.

Les tendances qui se dégagent montrent à l’évidence l’effet ciseau auquel nous sommes confrontés :

D’une part une montée significative de nos charges qui ne sont pas compensées par les transferts financiers de l’Etat. Ce mouvement est ancien, et s’accroit depuis de nombreuses années.

D’autre part, des recettes en diminution de manière sensible notamment en ce qui concerne la DGF.

Sans doute pourrait-on rechercher une partie de ce mécanisme dans la politique menée depuis de nombreuses année par le Département et dont nous sommes tous comptables, à savoir le maintien d’une fiscalité particulièrement faible et qui aujourd’hui se révèle pénalisante sur le plan financier.

Sans doute, notamment pour l’exercice 2016 et bien-sûr les suivants, pouvons-nous considérer que l’estimation des recettes est exagérément prudente. Entre DMTO et CVAE, on peut tabler  sur une recette supplémentaire de 5 M d’euros, ce qui n’est donc pas l’épaisseur du trait, et les modifications du régime des amortissements devraient aussi pouvoir nous donner quelques marges de manœuvre.

Il reste que même en étant un peu plus optimiste, l’effet ciseau est toujours là et qu’il nous appartient, mes chers collègues, d’essayer de desserrer, en attendant la nécessaire réforme du financement de départements par les pouvoirs publics, les pinces de l’étau qui se referment sur nous.

Toutes les pistes que vous avez évoquées sont sans doute bonnes à travailler. Vos commissions ont par ailleurs fait des propositions. Nous y ajoutons les suivantes :

  • Recherche de la mutualisation de certaines dépenses avec les départements voisins et sans doute aussi avec la Grande Région et les grandes agglo.
  • Nous recentrer sur les compétences que nous a données la loi NOTRe tout en priorisant, en supprimant et en étalant certaines dépenses qui peuvent apparaitre comme disproportionnées dans les temps que nous connaissons !
  • Encourager la  création de communes nouvelles, la mutualisation de certains marchés avec les communes de façon à leur faire bénéficier d’économies, ce qui permettra de mieux centrer nos aides aux investissements de celles-ci.

S’agissant, Monsieur le Président, de la gouvernance de Vatry et avant  notre réunion de lundi prochain, tout en saluant la bonne nouvelle de la Compagnie 3A, nous vous encourageons à, si j’ose m’exprimer ainsi, à pousser les feux car le temps presse de plus en plus !

 Voilà, Monsieur le Président, ce que notre groupe voulait vous exprimer au moment de ce débat d’orientations budgétaires."

 

Publié le